Après le portrait de Nicky Savage-Samson publié en mars dernier, c’est au tour d’un.e autre membre de l’équipe de l’EDPN de faire l’objet d’une introduction. Nous avons le plaisir de vous présenter Tiohenta Lahache-McComber et sa mission de recrutement des participant.es. 

L’identité Kanien’kehá:ka en héritage

Originaire de Kahnawake, Tiohenta est fière d’appartenir à la nation Kanien’kehá:ka (Mohawk). Elle est née et vit dans sa communauté, qu’elle a quitté deux ans pour ses études à l’université. Dans ses premières années de scolarité, Tiohenta a eu la chance de suivre des cours dans une école d’immersion Kanien’kehá (Mohawk) où elle a appris la langue de son peuple, qu’elle continue de pratiquer aujourd’hui. Créative et passionnée d’arts visuels depuis son plus jeune âge, Tiohenta s’adonne à la couture et aime créer des regalia iroquois traditionnels, un art qu’elle a hérité de sa grand-mère qui détenait le titre de Mère de Clan  

Une vocation pour servir la communauté des Premières Nations

Tiohenta a rejoint l’École des dirigeants des Premières Nations au début de cette année. Détentrice d’un certificat en administration publique et gouvernance de l’Université McGill, elle possède une solide expérience en prévention dans les services à l’enfance et à la famille au niveau communautaire. Ainsi, elle partage « mon parcours éducatif et professionnel est la preuve que nous pouvons être fiers de qui nous sommes et d’où nous venons. Notre identité autochtone est une source de résilience et une grande force. »  

Au cœur d’une mission essentielle de recrutement des participant.es   

Tiohenta a la responsabilité de faire connaître l’EDPN auprès de l’ensemble des Premières Nations et de créer des opportunités pour nos publics de renforcer leurs carrières et leurs développements personnels dans le cadre des programmes de l’école. Elle assure également un soutien opérationnel pour un déroulement optimal de plusieurs activités de l’EDPN. Pour Tiohenta, l’École des dirigeants des Premières Nations est un créateur d’unité « elle offre des espaces de rencontres et d’échanges uniques qui favorisent la découverte des points communs entre différentes communautés et nations qui ne se seraient peut-être jamais croisées. » 

Pour rencontrer Tiohenta  

  • Elle sera du 14 au 16 mai à Québec pour le Grand Sommet du 50e anniversaire de Femmes Autochtones du Québec  
  • Vous avez une question sur nos programmes ou un événement à proposer, contactez-la au tiohenta.lahache-mccomber@hec.ca