L’EDPN donne la parole à ses participants et participantes, à travers un format intimiste, pour mettre en lumière des parcours inspirants. Découvrez l’histoire d’Helena Lalo, participante des programmes Femmes & Leadership et Devenir un leader transformationnel

Qui es-tu ?  

Je m’appelle Helena Lalo, Innue de la communauté d’Unamen-Shipu la Romaine. Je suis mère monoparentale de 4 enfants, 2 majeurs et 2 mineurs dont ma fille de 14 ans qui est autiste. Je vis en milieu urbain depuis une quinzaine d’années mais je reste très attachée à ma culture et ma communauté.

Que fais-tu dans la vie ?  

Je fais partie du conseil d’administration des Femmes Autochtones du Québec. Je suis également membre du conseil d’administration d’une maison de répit en cours d’installation pour cet autonome. Une levée de fonds pour ce projet est en cours. J’organise des groupes de soutien auprès de parents ayant des enfants souffrant de troubles PSA. Je fais également de l’éveil à la culture autochtone dans les écoles afin d’œuvrer à la réconciliation.

Quel est ton parcours à l’EDPN ? 

J’ai connu l’EDPN par l’intermédiaire d’une journée de sensibilisation organisée par Femmes Autochtones du Québec. Cela m’a boosté. J’ai eu envie de trouver de nouveaux outils pour m’aider à parler en public et à tenir une position de leader. J’ai donc naturellement intégré la première cohorte du programme Femmes et Leadership en novembre 2022. J’ai eu envie de trouver ma place en tant que femme, pour être capable d’avancer. Le partage et le soutien entre femmes m’a profondément nourri.

J’ai, par la suite, rejoint le programme pour Conseillers et Administrateurs de Conseils d’Administration. Avec cette formation débutée en mai 2023, je voulais travailler ma confiance en moi, mieux parler en public, savoir choisir mes mots et avoir le courage d’aller de l’avant.

Quels bénéfices en retires-tu ? 

J’ai appris à aller vers les gens. La peur n’est plus là. Les formations de l’EDPN m’ont donné confiance. Elles m’ont ouvert les yeux sur plein d’aspects : comment avancer et comment se tenir debout. Quand je suis retournée dans ma communauté, j’ai été capable de prendre la parole en assemblée. Et les gens m’écoutaient ! J’aime l’entourage de l’EDPN. Les formateurs sont patients, prennent le temps de faire apprendre. L’école est centrée sur la bienveillance, cela libère la parole. Trois femmes à qui j’avais parlé des formations de l’EDPN suivent actuellement les cours et j’ai de bons retours. On ne se juge pas entre femmes. Il faut oser. Croire et pouvoir. C’est comme une maison d’entraide qui nous permet d’avancer, qui nous libère de nos peurs. Aujourd’hui je me dis « fonce »! Je me sens en pleine capacité, confiante et fière de mes savoirs et aptitudes. J’ai envie d’inspirer à mon tour ma communauté et les gens autour de moi.

Quels mots souhaites-tu partager avec la communauté EDPN ?  

Avoir confiance dans nos jeunes, dans la relève. Avec l’ouverture vers les autres vient la confiance. N’ayez plus peur ! 

Envie de rejoindre nos programmes ?

Visitez la page Nos programmes